AdministratifEntreprise

Différence entre contrat d’apprentissage et de professionnalisation

Le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation poursuivent tous deux l’objectif d’améliorer les compétences d’un salarié en combinant le travail ainsi que la formation. Cependant, il existe des nuances importantes entre ces deux types de contrats. Il est essentiel de comprendre ces différences tant pour les employeurs que pour les personnes en formation professionnelle. Dans cet article, nous vous expliquerons en détail ces distinctions afin de vous guider dans le choix du contrat le plus adapté à vos besoins.

Définition des contrats d’apprentissage et de professionnalisation

Le contrat d’apprentissage correspond à une formation continue, tandis que le contrat de professionnalisation concerne une formation initiale. Le contrat d’apprentissage se destine aux jeunes de moins de 30 ans afin d’acquérir une qualification professionnelle. Quant au contrat de professionnalisation, il est accessible aux jeunes et aux demandeurs d’emploi pour le développement de compétences spécifiques.

Objectifs et durée des contrats

Le contrat d’apprentissage a pour objectif de favoriser l’acquisition de compétences professionnelles et l’insertion des jeunes sur le marché du travail. Sa durée peut varier en fonction de différents paramètres. En cas de handicap, il peut s’étendre sur une période de 4 ans. Pour les contrats à durée déterminée, la durée minimale est de 6 mois, pouvant aller jusqu’à 3 ans. La durée effective du contrat est déterminée par une convention spécifique.

Quant au contrat de professionnalisation, il vise à faciliter l’adaptation des demandeurs d’emploi aux besoins des entreprises et à favoriser leur retour à l’emploi. Pour les contrats à durée déterminée, la durée minimale est de 6 à 12 mois. Cependant, cette durée peut être prolongée jusqu’à 36 mois pour les personnes inscrites à Pôle Emploi âgées de 26 ans.

En ce qui concerne le renouvellement des contrats, le contrat d’apprentissage peut être reconduit en cas d’échec à un examen, ou s’il y a une volonté de poursuivre la formation jusqu’à son terme après une suspension temporaire. Le contrat de professionnalisation peut être renouvelé une fois si le bénéficiaire souhaite obtenir des qualifications supplémentaires ou de niveau supérieur.

différence entre contrat d'apprentissage et de professionnalisation

Publics concernés par les contrats

La différence entre contrat d’apprentissage et de professionnalisation entre aussi en considération ici dans les publics concernés. Pour pouvoir bénéficier d’un contrat d’apprentissage, l’apprenti doit avoir au moins 16 ans. Cependant, dans certaines situations, il est possible d’y accéder à l’âge de 15 ans. C’est-à-dire après avoir terminé sa classe de 3e. Des dérogations existent également pour les apprentis âgés de 34 ans. C’est notamment le cas de ceux qui souhaitent obtenir un diplôme de niveau supérieur à celui déjà obtenu. Ces personnes peuvent signer un nouveau contrat d’apprentissage s’ils ont mis fin au précédent pour des raisons indépendantes de leur volonté.

Quant au contrat de professionnalisation, il est ouvert aux jeunes âgés de 16 à 26 ans, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Certaines allocations telles que l’ASS ou l’AAH permettent également de signer ce type de contrat.

Rémunération et avantages sociaux

La différence entre contrat d’apprentissage et de professionnalisation se trouve au niveau de la rémunération et des avantages sociaux. En ce qui concerne le contrat d’apprentissage, la rémunération varie entre 27 % et 100 % du SMIC, en fonction de l’âge et du niveau d’études de l’apprenti. Dans certaines situations, l’entreprise peut verser un salaire minimum conventionnel si elle le juge justifié.

Pour le contrat de professionnalisation, la rémunération est calculée en fonction de l’âge et du niveau de qualification. Cette rémunération se situe entre 55 % et 100 % du SMIC. Selon la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise, le salaire peut atteindre jusqu’à 85 % de la rémunération minimale.

Du point de vue des entreprises, le contrat d’apprentissage présente des avantages financiers et logistiques. Par exemple, si l’apprenti a entre 18 et 20 ans, l’entreprise lui versera un salaire équivalent à 43 % du SMIC. Cela représente une rémunération appropriée compte tenu de la durée de travail. De plus, les jeunes apprennent rapidement et facilement. Du côté des apprentis, une aide exceptionnelle leur est accordée pour leur première année.

En ce qui concerne le contrat de professionnalisation, les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une aide forfaitaire de Pôle emploi d’un montant de 2000 €. Découvrez par ailleurs comment calculer le chiffre d’affaires d’une entreprise.

Blondelle

Blonndelle, notre rédactrice passionnée par l'entreprise et la communication est une virtuose des mots, jonglant avec habileté entre l'univers des affaires et la puissance narrative. Animée par une passion palpable pour le monde de l'entreprise, elle transforme chaque article en une expérience captivante. Sa plume habile navigue avec aisance entre les nuances du marketing, de la gestion et de la stratégie. Douée d'un esprit analytique, elle traduit les concepts complexes en prose accessible et engageante. Sa fascination pour la communication transparaît dans chaque ligne, capturant l'essence des marques et transmettant leur message avec une clarté percutante, créant ainsi un contenu inoubliable.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page