Entreprise

Essais en traction et en compression : choisir le bon dynamomètre

Qu’il soit mécanique ou électronique, le dynamomètre se révèle utile pour mesurer une force ou un couple. Ce dispositif mesure surtout la force de traction et de compression. Encore faut-il savoir choisir le bon appareil. Gros plan sur les paramètres à prendre en compte.

Comprendre les bases des essais de traction et de compression

Les tests de compression servent à évaluer le comportement de matériaux composites. Il convient de déterminer leur résistance à la compression ainsi que leur capacité à supporter les charges d’une structure donnée. Les essais de compression s’effectuent notamment sur mousse de repose-pied dans une voiture. Ils sont également réalisés sur des amortisseurs métalliques de drone. Quant aux essais de traction, ils permettent de mesurer la résistance à l’allongement. Les experts sont aussi amenés à effectuer des essais de compression/traction sur des polymères ou des matériaux poreux.

Techniquement, les essais de compression et de traction visent à déterminer la réponse ainsi que le comportement d’un matériau lorsque celui-ci est soumis à une charge de compression. Les processus permettent de mesurer les variables fondamentales, dont la déformation et la contrainte. Les essais provoquent-ils l’écrasement, l’aplatissement ou l’écrasement du matériau ? Ils visent à déterminer sa résistance finale.

Comment choisir le bon dynamomètre pour vos besoins d’essais ?

Le dynamomètre s’avère indispensable dans le cadre des essais de traction et de compression. Pour rappel, il convient de distinguer les deux types de dynamomètres : les modèles mécaniques et les versions numériques. Le dynamomètre mécanique se compose d’un système de mesure de ressort. Ce dernier capte la force durant les essais. L’objet est de ce fait suspendu au ressort à l’aide d’un crochet. Autrement, le dynamomètre électronique fonctionne par le biais d’un logiciel de jauge de déformation. Celui-ci met en exergue la force de tension qui est convertie en valeur de force.

Aussi, mieux vaut se renseigner sur les caractéristiques des appareils en cliquant sur ce lien par exemple puis faire un petit comparatif des modèles présentant le meilleur rapport qualité-prix. Le choix d’un dynamomètre repose sur plusieurs critères, à commencer par sa conception. L’appareil est-il doté d’un capteur interne ou d’un capteur externe ? Le capteur de force est-il déporté ? Tenez-compte aussi de l’étendue et de l’unité de mesure.

dynamomètre

À titre de référence, un dynamomètre de 500N présente une plage nominale de 500N. Il faudra surtout considérer la résolution ainsi que la précision de mesure. Ces informations sont généralement affichées dans les manuels d’utilisation. Le choix d’un dynamomètre s’opère également en fonction de la fréquence d’échantillonnage qui s’exprime en Hz. Elle correspond concrètement au nombre d’échantillons de mesure par unité de temps. Il s’avère aussi judicieux de se référer au mode de mesure du dynamomètre. S’agit-il du mode PIC (PEAK) qui retient uniquement la valeur maximale mesurée lors d’un essai ? Les données résultant des essais sont traitées par des logiciels puis exportées sur PC. En pratique, le choix d’un dynamomètre dépend de l’utilisation, du budget, mais surtout du niveau de précision nécessaire pour les mesures.

Les avantages de l’utilisation d’un dynamomètre pour vos essais

Appareil multifonctionnel, le dynamomètre se révèle indispensable dans l’industrie. Il y est sollicité pour mesurer la force d’adhérence, le coefficient de friction… Cet appareil permet de réaliser des essais en industrie comme le test de pelage à 90°, le test d’arrachement de cosses ainsi que les tests des composants électroniques. Le dynamomètre sert même pour les tests des équipements médicaux, les essais sur les contenants pharmaceutiques, les tests des composants électroniques. Il est également requis pour les tests de packaging dans le domaine agroalimentaire. Ajoutez-y les tests des contenants en cosmétiques, les tests de produits manufacturés.

Il s’agit d’un outil de mesure particulièrement précis. Comparé à une balance traditionnelle, le dynamomètre permet de déterminer très rapidement le poids de l’objet durant la prise de mesure. Plus encore, l’unité de mesure qui s’applique peut être le Newton (N), le kilogramme (kg) ou la livre (lb). C’est ainsi que ce dispositif répond aux besoins des professionnels dans les industries et les laboratoires. Il entre dans le cadre de l’étude des forces et dans le calcul de poids. Cet équipement hyper analytique intègre un système de sécurité en fin de mouvement. En d’autres termes, l’arrêt s’effectue progressivement afin de réduire le risque de lésion.

Le dynamomètre convient aussi aux amateurs et aux passionnés de science. Il est relativement facile à utiliser et peut être manipulé aussi bien par des laborantins que par des élèves. De plus, cet équipement peut être couplé avec d’autres appareils permettant de déterminer les grandeurs comme la température, l’humidité, la pression, le pesage…

Blondelle

Blonndelle, notre rédactrice passionnée par l'entreprise et la communication est une virtuose des mots, jonglant avec habileté entre l'univers des affaires et la puissance narrative. Animée par une passion palpable pour le monde de l'entreprise, elle transforme chaque article en une expérience captivante. Sa plume habile navigue avec aisance entre les nuances du marketing, de la gestion et de la stratégie. Douée d'un esprit analytique, elle traduit les concepts complexes en prose accessible et engageante. Sa fascination pour la communication transparaît dans chaque ligne, capturant l'essence des marques et transmettant leur message avec une clarté percutante, créant ainsi un contenu inoubliable.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page